TAMARIS SUR MER - son histoire l'oeuvre de Michel PACHA
 
Michel PACHA
Tamaris
George SAND
Le Château
Le Manteau
Situation idéale pour ce lieu abrité du Mistral grâce aux collines qui l'entoure, végétation abondante et verdoyante, une mer paisible dans cette Petite Rade de Toulon , une exposition exceptionnelle au soleil de la Côte d'Azur.... où on aime s'y blottir...
Au XVIIème Siècle, l’ile du Cap Cépet a été reliée au continent (donnant naissance à l’actuelle presqu’ile de Saint Mandrier) par un cordon sablonneux planté d’arbustes à fleurs roses originaire d’Orient, les Tamaris. Les arbustes ont peu à peu disparu, quant à leur nom, il est resté à ce quartier de la Seyne sur Mer, Tamaris sur Mer
Le château de Michel Pacha n’a pas survécu aux bombardements américains de la Secondaire Guerre Mondiale et aux pillages allemands. Il a été détruit au début des années 1970.
 
La résidence Port-Tamaris a été construite à l’emplacement du château. Son parc à senteur Orientale est un vrai trésor. De véritables œuvres d’art se cachent parmi une flore exceptionnelle, souvenir des voyages en Orient de Michel Pacha. Les deux grands piliers blancs qui soutiennent les lions, gardiens du parc,  ouvrent la voie à un kiosque à musique / belvédère.
Michel PACHA de son vrai nom Blaise-Jean-Marius Michel  né le 16 juillet 1819 à Sanary-sur-Mer où il sera maire à deux reprises, est décédé le 6 janvier 1907 à  Tamaris sur Mer
 
Il emprunte le même cap que sa famille de marins en devenant mousse à 16 ans. En 1854, il est Capitaine de Navire. En 1855 il est nommé Directeur des phares de  l'Empire Ottoman.
Il obtient du Sultan Abdülmecit 1er le titre de Pacha de l'Empire Ottoman. Dorénavant et pour la postérité, il sera Michel PACHA. Brillant homme d'affaires, il constitue une véritable fortune
 
En 1883 Michel PACHA achète par plusieurs dizaines d'hectares des terres le long  du littoral, et métamorphose les lieux pour constituer la station balnéaire de Tamaris - Le Manteau.  Il crée des routes, aménage l'actuelle Corniche Michel PACHA, des villas orientales sortent de terre mais aussi des Casinos, le Grand Hotel. Il veut faire de Tamaris, le Bosphore de la Côte d'Azur
 
Il rapporte de ses voyages orientaux non seulement de la végétation mais également des bâteaux-navettes du Bosphore pour faciliter les échanges vers Toulon et les Sablettes..
 
C’est en 1861 que George SAND, décide de s’installer à Tamaris, pour quelques mois. En convalescence, elle trouve l’endroit reposant et revivifiant, bien que très difficile d’accès. A cette époque, il n’y a aucune voie praticable, il faut, depuis la Seyne sur Mer, passer à travers  champs, et franchir les chemins de terre caillouteux.
 Sur les traces du Passé
  Les Moules de Tamaris
  Port Tamaris
  Bibliographie
  Histoire
  Les Forts
  Oeuvres Michel PACHA
  Liens
  Hébergement
  Accès - Situation
  Les Alentours
  La Seyne-sur-mer
Tamaris sur mer (Var)
  Accueil
L'oeuvre de Michel Pacha - Le Bosphore de la Côte d'Azur - station de villégiature du XIXème entre Sanary et Toulon.
Venez nous rejoindre sur Facebook !    Tamaris sur mer - Les Sablettes - La Verne - Fabregas - Mar Vivo  - Cap sicié - Janas : les trésors de La Seyne sur mer        Entre Sanary et TOULON dans le VAR....